Retour à l'accueil
L'Œil de bœuf

Éditions de la Différence, 1983.

Ouvrage épuisé dans cette version mais réédité en 2004 aux Éditions Joca Seria dans une version entièrement revue et corrigée.

Peinture de couverture :
James Ensor.
Couverture de L'Œil de bœuf
Coupures de presse

« Méditation philosophique sur le temps, ce premier roman est aussi le commencement d'un monde, où la parole tente son échappée, sa métamorphose. Une expérience littéraire vécue jusqu'à la limite du supportable. Un livre violent, chaotique, mais nécessaire. »
J.-M.G. LE CLEZIO,
Le Monde, 24 février 1984



« ...dans cette première œuvre, l'auteur a bien su établir une distinction entre le réseau proprement romanesque (...) et les fils plus lâches d'une narration brisée à l'image des fragments décevants, dérisoires, du réel qu'il perçoit. »
Francine de MARTINOIR,
La Nouvelle Revue Française, janvier 1984



« Roman selon l'éditeur, ce très beau texte m'apparaît plutôt comme un long poème en prose. J-F. a le talent de voir »
Pascal LAINE,
VSD, 20-26 octobre 1983



« ...un roman à l'image de la mémoire, oeil-de-boeuf elle-même sur notre passé : infidèle sans doute, parce que seulement fidèle à son propre regard et convaincant. »
Louise LAMBERT,
La Croix, 15 octobre 1983



« ...un surprenant premier livre (…). 1983, qui nous a déjà donné Host nous donne aujourd’hui Piquet. Année à marquer d’une pierre blanche. »
Pierre BOURGEADE,
F.Magazine,décembre 1983