Retour à l'accueil
En pièces

Éditions Le Bruit des Autres, 2000 (Publié avec l'aide du Centre national du livre)

Cet ouvrage rassemble trois pièces qui ont en commun le thème de la dualité (et constituent à ce titre une trilogie) mais abordé sous des angles différents. Chaque pièce peut être jouée indépendamment.

Peinture de couverture :
Michel Ménard.
Couverture de En pièces
Quatrième de couverture

Trois textes. Qui racontent chacun une histoire : un enfant né de la guerre, une ville haute entourée d’un mur, un couple au moment des aveux. Il était une fois trois histoires… Trois histoires en pièces. Qui n’en racontent qu’une : celle de l’Autre, son émergence, son désir d’absolu, sa chute. Il était une fois trois pièces d’une histoire.

Cimetière de Miséricorde
(sous-titrée L’émergence de l’Autre) pose le thème de la dualité homme/artiste ; ce dernier est incarné par la figure de l’Autre que l’on voit naître ici.

Metaphor-City
(sous-titrée Le désir d’absolu de l’Autre) se présente comme un récit à trois voix : au premier degré, cela peut se comprendre comme une fable urbanistique ; au second degré, c’est une métaphore sur la condition de l’artiste qui se replie sur soi et passe à côté de la vie.

Trio en mode majeur
(sous-titrée La chute de l’Autre) est une pièce intimiste qui met en scène un couple au moment des aveux.


*

En pièces
a été présentée intégralement en lecture-spectacle par le Théâtre La Chélidoine le dimanche 20 mars 2005 à Lestrade (St-Angel - Ussel 19200)

Trio en mode majeur
a été créée au Théâtre de Verre de Châteaubriant le 7 février 2003 par la Compagnie La Mansarde, puis sélectionnée au niveau national pour le Festival Festhéa à Tours (2/4/2004) et pour le Festival des Arlequins à Cholet (6/4/2004).

Metaphor City
a été mise en scène par la troupe lycéenne tchèque Les tréteaux d’Olomouc et présentée dans le cadre du Festival Francophone de Brno en 2006 (République Tchèque) où elle a obtenu le Premier prix. Elle a ensuite été jouée au Festival des Festivals de la Francophonie à Agadir en 2007.

*
« Entre prose et poésie, roman et théâtre, Jacques-François Piquet creuse le chemin d'une aventure littéraire très personnelle. »

Brigitte ADDE